A_INS

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • •Augmenter la taille•
  • •Taille par défaut•
  • •Diminuer la taille•

Bienvenue sur l'Association des Amis de l'INSEP

•Envoyer• •Imprimer• •PDF•

 amisinsep plaqpart 
 CONVENTION DE PARTENARIAT convpar2

•Envoyer• •Imprimer• •PDF•

1326323889 amisinsep


L'a.INS interroge le sport de haut niveau et son évolution

 10ème  Lundi du sport

5 mai 2014  INSEP - 18 h - 21 h

Sport de haut niveau...sport santé :

éthique et technologies du futur

avec le Pr. Jean-François Toussaint (Directeur de l'IRMES) et

Alexandre Marle (Responsable du Département Performance du PSG)

 

Cher(e)s ami(e)s,

 J'ai le plaisir de vous inviter à la 10ème session des Lundis du sport organisée par notre association ( voir pièce jointe). Ici

 Le développement annoncé des technologies d'analyse et d'intervention dans le sport de demain, mérite que l'on s'interroge.

 Je vous remercie de diffuser cette invitation dans votre secteur d'activité.

 En attendant d'avoir le plaisir de vous rencontrer

Bien cordialement à vous

 Stéphane TRAINEAU

Président de l'association LES AMIS DE L'INSEP"

 

 
•Mis à jour le ••Samedi•, 03 •Mai• 2014 21:06••

Lien 26-27

•Envoyer• •Imprimer• •PDF•

Le magazine des Amis de l'INSEP n° 26 - 27 nov. 2013

Liens26-27 Le coup de sifflet final de l'Euro-basket 2013 n'était pas encore donné que toute l'Arena de Ljubljana, scandait : « TONY... TONY... ».
Etait-ce pour sacrer
le meilleur joueur du tournoi ? Était-ce pour le remercier
des grands moments d'émotion qu'il a suscités en redonnant espoir à une équipe qui s'égarait ?
Avec BORIS, son coéquipier de toujours et d'autres ensuite, il ont su amplifier cet élan et créer l'indispensable harmonie conquérante.
Ils l'ont fait dans la difficulté,
avec des mots durs adressés à leurs équipiers pour les secouer, les obliger à prendre des risques, à se hisser à la hauteur de l'événement et être dignes de l'engagement de leurs leaders.
Une belle leçon de vie.

Si dans certains sports l'ego surdimensionné de quelques uns provoque la perte de leurs équipes, n'est pas parce qu'ils manquent de grands leaders ?
Sans
aucun doute... mais pas seulement.
Pourquoi nos joueurs NBA qui connaissent la réussite sportive et financière, se mettent-t-ils en danger en se lançant de tels défis ?
Probablement parce que leur
engagement altruiste donne à tous du plaisir, de la joie, des émotions, qu'ils vivent intensément en retour comme une sorte de récompense naturelle et profonde.
C'est parce qu'ils éprouvent ce bonheur, même passager,
qu'ils répondent présent à l'appel du club France. Les causes de ces formidables comportements sont à chercher dans les racines mêmes de leur formation sportive.
TONY et BORIS ont toujours représenté la
France ; ils ont, jeunes adolescents, conquis des titres ensemble, avec des entraîneurs qui méritent eux aussi le respect ; ils ont, avec d'autres joueurs, grandi dans le creuset du Centre Fédéral de Basketball, structure de formation vers le haut niveau, encadrée par des éducateurs de talent et dont la fédération peut être fière.
Alors, si pour un sportif, la recherche de l'exploit reste l'objectif ultime, d'autres motivations plus cachées, plus authentiques, lui donnent sens.
Une société dont le seul but serait de tendre vers l'excellence
irait à sa propre perte. C'est en cela que TONY, BORIS et leur bande, CÉLINE et ses braqueuses sont des exemples pour toute la jeunesse et qui méritent le respect du sport français.
Apprendre à apprécier autant les hommes que les résultats
suscite la coopération et l'entraide, l'engagement et la confiance, des denrées devenues bien rares et dont les hommes qui nous gouvernent auraient bien besoin de revisiter.
BERNARD GROSGEORGE

•Mis à jour le ••Dimanche•, 10 •Novembre• 2013 11:19••

La lettre N° 3

•Envoyer• •Imprimer• •PDF•

let3

•Mis à jour le ••Lundi•, 21 •Octobre• 2013 16:37••

Bienvenue à l'Association des Amis de l'INSEP

•Envoyer• •Imprimer• •PDF•

 souscription  Aux adhérents, aux sympathisants,

 Bonjour,

 

Notre association, LES AMIS DE L'INSEP, en collaboration avec l'association André Obey et le journal L'EQUIPE, saisit l'occasion du retour des Jeux à Londres pour éditer la totalité des écrits d'André Obey sur le sport, dans un très beau "coffret anniversaire" :  voir docs joints .(sortie prévue fin mai)

 

Jeux Olympiques, Paris 1924. Londres 1948

 

Vol.1- L'Orgue du stade, et Huit cents mètres (210 p.)

 Vol.2- Londres 48, Chroniques des jeux (110 p / photos), augmenté de textes  qui font revivre l'ambiance des haut lieux du sport français de l'époque: Wagram, Veld'Hiv, Montlhéry, Colombes....... 


Musicien, journaliste, essayiste, romancier, passionné de musique, André Obey, vibre aussi pour le sport et court le 400 mètres. En 1924, il assiste ébloui aux Jeux olympiques de Paris, qui lui inspirent L'Orgue du stade, hymne magnifique à l'athlétisme, admiré par Montherlant. En 1948, L'Equipe lui demande d'être son "envoyé spécial " aux Jeux de Londres.  Il envoie  ses Chroniques des Jeux, où il  livre son point de vue d'écrivain très particulier. En 1950,  à la demande d'André Gardien et de Gilbert  Omnès, il signe pour le  magazine technique et pédagogique INS (Institut National des Sports) , un éditorial d'une étonnante modernité qui figure en "post-scriptum" des "Chroniques". L'?uvre d'André Obey est classé au patrimoine littéraire national (arrêté du 10 août 2011)

•Mis à jour le ••Jeudi•, 23 •Février• 2012 12:52•• •Lire la suite...•

•Plus d'articles...•

•Page• 1 •de• 2

Menu Principal

Resources

Se Connecter

•Vous êtes ici :• Home